Menu

Nouvelles

VIF SUCCÈS DU CONCOURS « LA BOURSE DES DÉPUTÉS »

Le désengagement des jeunes du processus démocratique est une rumeur qui s’est installée dans l’imaginaire collectif. Pour cette première édition, 23 étudiants des Cégeps John Abbott College et Gérald-Godin ont participé au concours de dissertation, la Bourse des députés, organisé par M. Carlos J. Leitão, député de Robert-Baldwin, M. Monsef Derraji, député de Nelligan et M. Gregory Kelley, député de Jacques Cartier et qui a permis à 6 lauréats de se démarquer au regard de trois sujets proposés en lien avec des sujets d’actualités.

Nos félicitations les plus sincères vont à l’ensemble des 23 participantes et participants qui ont produits des essais de grande qualité. Six (6) lauréats se sont démarqués en se méritant une bourse de 300$ chacun, à savoir :

  • Pour le Cégep Gérald Godin : M. Alexandre Camirand, Mme Zaïna El-Wahidi et Mme Laurianne Brisebois,
  • Pour le Cégep John Abbott College : M. Thomas Swirsky, Mme Osayma Saad et Mme Emilie Carlsson-Hayes,

L’objectif d’un tel concours était de recueillir le point de vue de la jeunesse et lui permettre de faire valoir son opinion et de partager sa vision et ses espoirs. « Ce concours est une occasion en or de les écouter. Il permet aux jeunes de participer au débat public sur des sujets qui leur tiennent à cœur, et de participer à la création d’un projet de société qui leur ressemble » a déclaré M. Carlos J. Leitão, député de Robert-Baldwin.

C’est en effet la voix de la relève que les députés souhaitent faire entendre. Pour M. Monsef Derraji « Ils ne sont pas seulement l’avenir du Québec, ils constituent d’ores et déjà la voix, riche et innovante, des générations présentes. Les écouter est un devoir et une source d’inspiration. »

En définitif, c’est « afin de bâtir une démocratie vitale et prolifique de nouvelles idées, qui envisage un meilleur avenir pour toutes et pour tous, que nous avons besoin que les jeunes partagent leurs expériences. Qu’ils soient passionnés de questions entourant l’environnement, la santé, l’éducation ou la justice sociale, leurs opinions ont une importance capitale » a conclu M. Gregory Kelley.

La réalité du terrain a pu démontrer que contrairement à ce que l’on pense, les jeunes sont informés, engagés dans les causes qui leur tiennent à cœur ainsi que dans  des organisations de proximité. Plus important encore, ils ont une opinion à partager sur les sujets d’actualités qui les touchent directement ou indirectement et nous les en félicitons chaleureusement.