Menu

Nouvelles

Technologie de la production pharmaceutique au Cégep Gérald-Godin

Il y a 20 ans cette année naissaient le Collège Gérald-Godin et, avec lui, les premières formations diplômantes en production pharmaceutique de l’histoire du Québec. Depuis, son offre de formation n’a cessé de se diversifier et d’évoluer. Après la création d’un DEC régulier en 2008, permettant du même coup la construction d’une usine-école dotée d’équipements spécialisés, de nouveaux programmes de perfectionnement en production et en assurance de la qualité pharmaceutique voient le jour. En 2018, reconnu pionnier et leader dans le domaine, entre autres grâce à ses formations en entreprise, le Cégep Gérald-Godin entame la mise sur pied, en partenariat, du CERASP (Centre d’études et de recherche appliquée en Sciences pharmaceutiques).

UN SECTEUR EN CROISSANCE. DES AVENUES DIVERSIFIÉES

Bien que le secteur de la recherche et développement pharmaceutique ait connu une décennie de réorganisation difficile à l’échelle locale et mondiale, le secteur québécois de la production manufacturière de médicaments continue de croître année après année[1]. La diversité des entreprises installées au Québec offre ainsi aux techniciens diplômés plusieurs perspectives d’emploi dans le secteur des produits de santé naturels, des cosmétiques, des produits pharmaceutiques génériques, des biotechnologies et même au sein de l’industrie émergente de la transformation du cannabis. Dans ces entreprises, le technicien pourra s’orienter vers un profil de gestion de la qualité ou un profil de fabrication de produits.

UNE FORMATION RECONNUE

Forts de l’expérience industrielle de son équipe de professeures et professeurs, les futurs techniciennes et techniciens développent leurs compétences dans un environnement réaliste qu’ils ont la chance de mettre en contexte au cours des multiples visites industrielles au cours de son parcours. Après avoir fabriqué, emballé et assuré la qualité de gels, sirops, crèmes, onguents, comprimés, capsules et produits issus des biotechnologies au sein de son usine-école et après avoir approfondi plusieurs notions contributives (sciences, statistiques, amélioration continue, logistique, santé et sécurité, etc.) la future technicienne ou le futur technicien réalise un projet de production de médicament générique et réalise un stage d’un mois en entreprise. L’industrie étant aux prises avec une criante pénurie de main-d’œuvre qualifiée, les emplois sont alors au rendez-vous.

UN PROGRAMME DYNAMIQUE

Soucieux d’offrir une expérience enrichissante et pleine de sens, le programme offre différents projets de mobilité étudiante avec la France. L’IMT de Tours, institution phare de la formation en production cosmétique, pharmaceutique et biotechnologique en Europe, accueille chaque année des étudiantes et étudiants intéressés par l’expérience d’un court séjour d’études. Le programme organise également un voyage thématique en France, Suisse et Allemagne sur les traces de la pharmacologie d’hier et d’aujourd’hui.

UN MILIEU SUPPORTANT

Enfin, l’équipe de professeures et professeurs, la taille des groupes et les nombreuses mesures d’aide à la réussite offertes au Cégep Gérald-Godin sont autant d’atouts permettant à n’importe quel élève motivé de devenir une technicienne ou un technicien reconnu, recherché, polyvalent et, grâce à l’apport de la formation générale, capable de poser un jugement critique et de l’exprimer de façon professionnelle.

 

[1] Pharmabio-Développement –  Diagnostic sectoriel de la main-d’œuvre des industries des produits pharmaceutiques et des biotechnologies au Québec 2018.