Menu
   

Appel de communications

 

Dans le cadre du 86e Congrès de l’ACFAS ayant lieu à l’Université du Québec à Chicoutimi, nous vous invitons, mercredi 9 mai 2018, au colloque 515La question de la littératie au collégial : comprendre, accompagner et agir.

Date limite de l’appel : 10 février 2018

La littératie est une notion de plus en plus considérée en éducation et dont la littérature scientifique permet de dégager deux catégories de définitions. D’un côté, elle est une notion socioculturelle qui permet une catégorisation et une différenciation; ainsi, les littératies sont des pratiques de lecture ou d’écriture qui se construisent et s’ancrent dans un contexte donné (Delcambre et Lahanier-Reuter, 2012). De cette définition émerge des expressions telles que littératie numérique ou littératies disciplinaires. D’un autre côté, la littératie est abordée en terme de compétences et semble le versant positif et opérationnalisable de l’illettrisme (Dupont, 2014; Hébert et Lépine, 2013), perception que les enquêtes internationales de l’OCDE ont contribué à forger (Lafontaine, 2001). Elle se définit comme la « capacité d’utiliser le langage et les images de formes riches et variées, pour lire, écrire, écouter, parler, voir, représenter et penser de façon critique, et ce, dans différents contextes » (ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2005).

Cependant, bien que la littératie soit présentement un enjeu majeur en éducation, comme en témoigne le nombre impressionnant de structures de recherche et de concertation centrées sur celle-ci, sa reconnaissance demeure émergente dans le milieu collégial, où les difficultés des étudiantes et étudiants en écriture sont souvent attribuées à une mauvaise maîtrise des règles de la langue écrite et reléguées au domaine des cours de français (Kingsbury et Tremblay, 2008). Les difficultés en lecture, par ailleurs, sont généralement négligées. Pourtant, les difficultés observées chez des collégiens en lecture et écriture résultent souvent d’une situation d’adaptation à de nouvelles pratiques de l’écrit, certes propres à un niveau de scolarité plus avancé, mais aussi à des pensées disciplinaires plus complexes (Bélec, 2017; Shanahan et Shanahan, 2008) et exigeant des compétences plus avancées. Pourtant, les interventions en ce sens sont encore peu fréquentes.

Ce colloque propose donc de dresser un portrait de la réalité du collégial en matière de littératie(s). Quelle(s) conception(s) les acteurs du collégial ont-ils de celle(s)-ci? Quelles problématiques et cadres théoriques y sont associés? Quelles interventions peut-on mettre en œuvre et avec quels succès? Quelles sont les défis rencontrés?

Pour débattre de ces enjeux, trois types de communication sont possibles:

  1. communication scientifique orale ;
  2. communication affichée scientifique ;
  3. communication affichée faisant état d’une mesure d’aide ou d’une pratique professionnelle éprouvée dans le milieu.

Critères d’évaluation des propositions

  • Pertinence (correspondance au thème du colloque) ;
  • Clarté (problématique, objectifs, cadre théorique, méthodologie) ;
  • Rigueur (la conduite de la recherche/pratique professionnelle a été guidée par des critères d’objectivité et les données ont été collectées dans un souci de précision et de vérifiabilité) ;
  • Pertinence opérationnelle (ouvre à des possibilités d’utilisation ou d’intervention qui cadrent avec la réalité du collégial) ;
  • Diversité ou originalité (propose une avenue s’appliquant à différentes disciplines ou originale).

Les réponses seront transmises d’ici le 5 mars 2018

Pour toute question, contactez Catherine Bélec

Colloque littératie

*champs obligatoires

L’inscription au 86e Congrès de l’Acfas est obligatoire pour toute personne qui présente une communication